Que faire après un bachelor ?

Que faire après un bachelor ?

La formation en bachelor présente un grand intérêt, car elle vous permet de commencer à travailler ou d’opter pour la poursuite d’étude. Les écoles spécialisées post bac qui proposent des diplômes nationaux peuvent vous permettre de continuer votre cursus au sein de leur établissement. Si elles ne le font pas, vous pouvez rejoindre une autre école, grâce à un système d’équivalence. Voilà l’éventail des possibilités qui vous permettent de découvrir la diversité des débouchés de ce parcours.

La valeur du diplôme

La formation pour le diplôme du bachelor est assez récente en France. Elle nous vient des pays anglo-saxons qui ont depuis longtemps adopté ce cursus professionnalisant de qualité.

Intégrer les programmes bachelors est accessible après un bac. Le bachelor vous propose d’étudier après le bac, sur concours souvent, durant trois années. La première année est constituée d’un tronc commun. Vous pouvez ensuite commencer à vous spécialiser à partir de la deuxième, puis de la troisième année.

Travailler après le bachelor

Le bachelor est un diplôme très réputé auprès des recruteurs, car il inclut des stages obligatoires en entreprise qui permettent aux étudiants de sortir de l’école en ayant déjà une idée très précise de ce que représente le monde du travail.

En effet, vous allez acquérir une précieuse expérience professionnelle concrète à travers des stages qui figurera sur votre CV. Un employeur préfère ce type d’expérience, plutôt que les formations exclusivement théoriques, car les étudiants qui les suivent peinent ensuite à trouver leur place dans l’entreprise.

Si vous avez hâte de travailler et devenir indépendant, vous pouvez tout à fait commencer à chercher du travail. Le diplôme est suffisamment formateur pour vous permettre de vous épanouir dans votre carrière. Vous allez naturellement évoluer au fur et à mesure que vous engrangez de l’expérience. Cela vous permet de monter dans la hiérarchie et de prétendre à de plus hautes responsabilités qui vont de pair avec un meilleur salaire.

Le bachelor en alternance

Si vous avez choisi de passer votre dernière année de bachelor en alternance, vous trouverez d’autant plus facilement du travail. Pour commencer, si l’entreprise qui vous a accueilli pendant toute l’année a un poste qui se libère ou crée un poste, vous en serez le premier informé si vous lui avez donné toute satisfaction. Si elle n’embauche pas, elle vous procurera une lettre de recommandation qui représente un véritable sésame pour trouver votre premier emploi.

Poursuivre vos études après le bachelor

L’autre solution consiste à poursuivre vos études après avoir obtenu votre diplôme. Si l’école ne propose pas de formations supérieures, les étudiants doivent valider leur cursus pour intégrer une autre école. Vous pouvez aussi vous diriger vers des établissements plus spécialisés, comme les écoles de commerces ou les écoles d’informatique par exemple.

Vous avez dû vérifier que votre école proposait bien un diplôme reconnu au niveau de l’État. Le cas échéant, votre bachelor correspond à titre RNCP de niveau II. Ce niveau est reconnu dans toute la France, et même dans certains pays étrangers. Vous allez donc pouvoir intégrer des études supérieures par équivalence.

Ainsi, avec une année supplémentaire, vous pouvez obtenir un master, puis encore continuer avec un cursus Grande École. Malgré le système d’équivalence, il est possible que vous ayez à passer un concours, c’est même souvent le cas lorsque vous changez d’école. Vous aurez aussi à présenter et défendre votre dossier, afin d’expliquer vos motivations.

Et si vous continuiez vos études à l’étranger !

Il est tout à fait pertinent de poursuivre tout ou partie de vos études à l’étranger. Vous avez plusieurs possibilités.

– Vous postulez directement pour une école à l’étranger. Vous devez dans ce cas vous renseigner sur les conditions d’entrée, ainsi que les frais scolaires. Dans certains pays, les coûts de la scolarité dépassent allègrement quelques dizaines de milliers d’euros. Les universités américaines notamment sont très sollicitées et il faut des moyens financiers qui ne sont pas à la portée de toutes les familles.

– Votre école française peut posséder des antennes à l’étranger. Cela lui permet d’exercer le management opérationnel qu’elle souhaite et d’offrir à ses étudiants l’opportunité exceptionnelle de passer une ou plusieurs années en immersion.

– Votre école française peut aussi organiser des échanges scolaires qui portent sur quelques mois ou sur toute l’année scolaire.

Les pays d’échange ne sont pas forcément anglo-saxons, loin de là. Néanmoins, c’est souvent en anglais que se déroulent les enseignements. Vous allez vous retrouver en cours avec des étudiants venant de pays divers et l’anglais est aujourd’hui la langue commune choisie.

Le fait de passer du temps à l’étranger constitue un atout exceptionnel sur votre CV. Outre le fait que vous développez vos compétences linguistiques, vous allez acquérir une ouverture d’esprit et une plus grande connaissance des relations humaines, en sortant du cadre français.

Par la suite, vous prendrez peut-être goût à l’expatriation et pouvez décider de travailler à l’étranger pour quelques années, et même vous y installer durablement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *